Elementary vs Sherlock (saison 1)

Sacrilège, je vais traiter les deux séries en même temps !!!

Mais avant de crier « Hérétiiiiique »… On lit, et après on me brûlera si besoin 😉

Donc d’un côté on a une version US, de l’autre GB, et dans les deux cas, un Sherlock Holmes moderne !!

Londres contre New York

La première des deux à avoir vu le jour est Sherlock. La série britannique, diffusée sur BBC One depuis 2010 me semble et c’est le bébé de Steven Moffat (Doctor Who, ça vous dit quelque chose ??) et Mark Gatiss. Comme dans les bouquins de Conan Doyle, leur Sherlock Holmes vit à Londres.
Elementary, apparue sur CBS en 2012 (bouuuuh les vilains ricains qui copient et font des remake) se passe à New York. Le détective est toujours anglais qu’on se rassure !! Et il est venu de London où il était consultant pour Scotland Yard, à cause que… je ne spoilerai pas la suite non non !! Et en gros il reprend le consulting pour NYPD !


Sociopathe geek contre Sheldon tatoué

Y a une chose que les deux séries ont en commun c’est que leur Sherlock Holmes est très ressemblant à l’original que Conan Doyle a décrit : un détective privé, toxicomane et énigmatique, et doté d’une intelligence, d’un esprit vivace et d’un sens de la déduction hors du commun qui lui permettent de résoudre n’importe quelle enquête. Il fait généralement appel à la logique et à la réflexion, même s’il lui arrive de se laisser guider par des intuitions et des coups de folie.
Le personnage de Sherlock, incarné par Benedict Cumberbatch, met le plus souvent en avant ses côtés «sociopathe de haut niveau» (il le dit lui-même) et technophile, alors que le héros d’Elementary, joué par Jonny Lee Miller (très tatoué et mal rasé comme j’aime), a l’obsession de rester loin des drogues après une thérapie. Impoli voire goujat et un peu moins geek que le british, il ressemble (enfin je trouve) un peu plus au détective joué par Robert Downey Jr (♥).

John Watson contre Joan Watson

Dans Sherlock, John Watson, superbement interprété par Martin Freeman (je vois Bilbo en Watson… c’est malin té !!),  est un ancien médecin de l’armée britannique blessé en Afghanistan qui devient le colocataire de Holmes. On y retrouve la relation assez classique qu’on avait dans les bouquins.
Elementary a joué la carte de l’audace et de l’originalité (e tils étaient obligé pour rester crédible face aux british !!)). Les puristes de Sherlock Holmes par contre doivent faire des bonds !! John Watson a été transformé en Joan Watson… une femme !!! Une femme oui oui, sensible et douce (jouée à merveille par Lucy Liu qui n’est pas du tout mais du tout aussi dingue que dans Ally McBeal !)). Ancien chirurgien, elle met fin à sa carrière après le décès de l’un de ses patients. Elle gagne alors sa vie en tant que compagnon de sobriété, aidant les toxicomanes à ne pas rechuter.

Virtuose contre petit génie

La série de la BBC est très inspirée et à la scénographie particulièrement soignée, et il faut reconnaître que les créateurs ont réussi à capturer et à restituer ce qui rendait Sherlock Holmes si fascinant dans les œuvres originales.  Sans oublier l’humour so British qui apporte un petit plus non négligeable à Sherlock.
Elementary est plus basique… Mais étonnamment, le tandem Sherlock-Joan marche et ma série est loin d’être un simple remarke US !! On a vraiment envie de suivre, de savoir… Les enquêtes sont bien fichues et on se régale ! En revanche, elle est loin d’être aussi virtuose et originale que sa grande sœur !

Moi je n’ai jamais été fana de Sherlock dans les bouquins… Je l’ai toujours trouvé très suffisant etc… et je lui préférais Arsène Lupin en badboy, génie au cœur chamallow !
Du coup ça se ressent dans mon penchant pour Elementary !
Sans compter que d’un côté on a 3 épisodes… de l’autre 23 !! Mais dans les deux cas, on finit sur Moriarty… et ça promet encore de belles surprises car ce n’est pas du tout traité de la même manière !!

Sherlock est vraiment très très fidèle au bouquin (les enquêtes ect… c’est du Conan Doyle !!) et c’est en fait une projection à notre époque. Elementary se veut plus comme une suite, une extrapolation…

Le mot de la fin sera…

Et je file regarder la saison 2 🙂

4 réflexions sur “Elementary vs Sherlock (saison 1)

  1. LadySo dit :

    Moi, c’est définitivement Sherlock. Tout ce que tu auras pu dire sur Elementary ne m’aura pas convaincu. Je n’ai rien contre Joan Watson et Lucy Liu, mais juste, je ne peux pas. Déjà simplement parce qu’il y a 23 épisodes, justement. Ça m’énerve les séries américaines à cause de ça. J’avoue que 3, c’est très court, mais 23, je trouve ça trop long. Il y a toujours des longueurs à un moment ou autre de la saison.

    Alors, moi, c’est définitivement Sherlock et Benedict. Oh Benedict…En plus, demain, c’est le final de la saison 3 et parait que quelqu’un du cast principal va mourir. Tu ne peux même deviner dans quel état je suis…

    J'aime

Un petit mot fait toujours plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s