Boulot mal payé ! Oui mais…

On m’en parle pas mal quand je parle de mon boulot et du temps que ça prend réellement, en dehors des 20h de mon contrat… c’est mon salaire.

Un salaire dérisoire, honteux même… Un salaire que si j’avais une voiture où un prêt quelconque, je ne pourrais pas me permettre !!

675€ net !

Voilà. 675… tout pile poil. et encore je gagne plus parce que je suis en CUI/CAE !

675 et un loyer de 400… faites les comptes… je ne suis pas une grosse dépensière !

 

Et là j’ai droit aux : « mais tu fais comment pour vivre ? », « mais pourquoi tu fais pas un vrai métier bien payé ? »…

Ben voui… parce que t’es payé une misère, c’est pas un vrai métier. Un vrai métier c’est quandtu gagnes bien ta vie.
Un vrai métier ça ne peut pas être un métier que tu aimes faire, où tu te lèves avec le sourire le matin, et où même crevée, frustrée, agacée… tu échangerais ta place pour rien au monde. Non, non un métier, un vrai, c’est avoir du mal à se lever… parfois avoir envie de ne pas y aller… être dans le train train des bouchons, des collègues ronchons, des clients ou dossiers chiants… Un métier par définition c’est chiant et bien payé non ?
Ben j’ai décidé que non.

J’ai déjà cédé à cette idée quand j’étais animatrice… J’étais mal payée, des horaires de merde… Mais bon sang j’adorais ça !!
Embaucher à 7h, débaucher à 18… Passer la journée pliée en deux parce que clairement, le mobilier chez les maternels, c’est pas le même hein ! Rentrer en chantonnant : « J’ai un gros nez rouge… un air malicieux… » Moi je m’éclatais.
Mais animateur ça paye pas. Ben c’est pas un boulot sérieux hein, tu t’amuses toute la journée c’est bien connu.
Ah ben oui parce que partir une journée à Walibi avec le centre de loisir ça a été une partie de plaisir !! Compter les gamins tous les 5m… vérifier que ce sont quand même bien les tiens et que tu en as pas perdu un ! Une journée complète à suer, non pas à cause de la chaleur, mais la hantise que un tombe, se perde, oublie un truc, où tu penses même à l’enlèvement d’enfant… Ben quoi, c’pas que dans les films hein…

Animateur c’est un métier pour ados. C’est même pas un métier, c’est un job, un boulot comme ça, l’été… Jamais tu imagines ton gosses dire « Plus tard je veux être animateur ! »

J’ai stoppé… Fait une formation « sérieuse » dans un métier « sérieux »… Bon pas glorifiant, mais quand même ! Secrétaire médicale !! Non attends mieux encore… Secrétaire Médico-Sociale ! Ah ouai ça pète hein !
A 3 000€ les 9 mois de formation vaut mieux que ça pète… au moins de nom !

En sortant de formation j’ai trouvé du boulot direct… pour un an. Un an de secrétariat, derrière un bureau. Bon j’étais dans un domaine que j’aime bien, le social, les gosses, même ados… bref c’était un bon compromis…
Puis moi secrétaire quoi… la bordélique, toujours à la bourre dans ses papiers… Mais bon !
Donc j’ai fait mon année, plutôt pas mal même. Pas un salaire de ouf que j’étais qu’à mi-temps, mais déjà, c’était un bon salaire !
Puis renouvelée 1 an de plus… puis après, encore 1 an… puis au final, la nana revient et on dit au revoir à Amandine au bout de 3 ans de métier sérieux.
Le pire c’est que ça a été un soulagement. J’adorais où je bossais hein, l’équipe est extra !!! Mais bon voilà… J’ai toujours dit depuis toute gosse : Jamais derrière un bureau toute la journée !!!

Ma directrice m’a dit en partant : Amandine va sur le terrain.
C’te bonne blague… j’ai quelques années de fac de psycho… un bafa… une expérience d’animation… tu veux que je fasse quoi ? Que je reprenne les études ?! ça pue à 30 ans quand même…

Alors j’ai cherché dans l’administratif puisque j’ai le diplôme et l’expérience… Mais voilà, mes envies de terrain et d’être quand même dans un milieu que j’aime me font refuser les hôpitaux, la radiologie etc etc…
Non mais quitte à faire un métier que j’aime pas, autant être dans un domaine que j’aime hein.

Et puis après 1 an de chômage… La consécration. Ce que m’a conseillère a pris elle comme un retour en arrière… moi je l’ai pris comme un bond en avant !!!

AVS…

Depuis un mois je suis moi. Mais genre vraiment moi. Moi hyper dynamique et pas empattée… Moi qui sourit, qui me questionne, moi qui réfléchit sur des théories psychanalytiques ou comportementalistes, moi qui ai des bisous, des sourires, des « Je veux aide s’il te plait Amandi », des « Si je suis bonne en maths cette année c’est parce que tu m’expliques bien », des « Amandine je t’attendais pour qu’on programme le rendez-vous avec machin », des « ça serait con que tu sois plus là l’année prochaine parce que t’es quand même bien intégrée à l’équipe là », des « on fait un repas le 15, tu viens hein ! »…

Alors oui je suis mal payée. Oui je fais « que » 20h. Oui ma copine s’est fait 7 000€ en 2 mois, ce que je vais à peine me faire pendant mon contrat, et oui elle ne comprend pas…

Mais je laisserai pas ma place même si on me proposait un 35h derrière un bureau…

Parce que ma directrice avait raison : je suis faite pour le terrain.

 

On lit ou on écrit de la poésie non pas parce que c’est joli. On lit et on écrit de la poésie parce que l’on fait partie de l’humanité, et que l’humanité est faite de passions. La médecine, le droit, le commerce et l’industrie sont de nobles poursuites, et elles sont nécessaires pour assurer la vie. Mais la poésie, la beauté, l’amour, l’aventure, c’est en fait pour cela qu’on vit. Pour citer Whitman : « Ô moi ! Ô la vie ! Tant de questions qui m’assaillent sans cesse, ces interminables cortèges d’incroyants, ces cités peuplées de sots. Qu’y a-t-il de beau en cela ? Ô moi ! Ô la vie ! ». Réponse : que tu es ici, que la vie existe, et l’identité. Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime. Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime… Quelle sera votre rime ? […]

Et ne restreignez pas la poésie au seul langage. La poésie est présente dans la musique, dans la photographie, voire dans l’art culinaire ; partout où il s’agit de percer l’opacité des choses pour en faire jaillir l’essence à nos yeux. Partout où ce qui est en jeu c’est la révélation du monde. La poésie est présente dans les objets ou les actions les plus quotidiens mais elle ne doit jamais, jamais, être ordinaire. Écrivez un poème sur la couleur du ciel, sur le sourire d’une fille si ça vous chante, mais qu’on sente dans vos vers le jour de la Création, du Jugement dernier et de l’éternité. Tout m’est bon pour peu qu’il lève un coin de voile sur le ciel et nous procure un frisson d’immortalité.

Le cercle des poètes disparus.

 

Ça résume ce que je disais…

17 réflexions sur “Boulot mal payé ! Oui mais…

  1. Nathalie dit :

    Et bien, moi je trouve que tu n’es pas « mal payée » tu es payé pour les heures que tu fais, c’est normal^^ en gros tu dois faire environ 90h par mois (20h/semaine) ce qui te fais un salaire brut de presque 900 euros, dessus, bah faut enlever toutes les charges et il reste environ 660 euros.
    Moi même, presque à plein temps (138h/mois), en brut j’ai environ 1300 euros, mais en net ça fait environ 1100. Tu serais à plein temps tu aurais plus, logique^^
    Mais comme tu le stipules, le plus important c’est d’aimer ce que l’on fait 🙂

    J'aime

      • Didi dit :

        Tu as raison, faut être du milieu pour voir =)

        Après oui en effet je ne fais que 20h, mais tout simplement parce qu’il n’y a quasi pas de contrats à plus de 20h…
        Faut aussi savoir que les nénettes pas en CUI gagnent 100€ de moins !!!!
        Et en plus de cela, tu fais 6 ans et ensuite on te dit bye bye…

        C’est un peu le boulot absolument pas reconnu… Ni en terme de compétences qu’on demande et qu’on acquiert, ni en terme de salaire.

        J'aime

        • L'Art Du blabla dit :

          Et pourtant les parents sont bien contents d’avoir un AVS pour leurs enfants ! Il y en a besoin ! C’est pour cela que dire que tu n’es pas mal payé, je ne trouve pas ça juste. Il y a un réel combat des AVS contre le reste du  » monde »
          Bref, je te comprends 😉

          J'aime

  2. LadySo dit :

    Moi, je dis, du moment que tu fais un boulot qui te plait, fonce ! Je trouve ça triste de faire un travail juste pour avoir de l’argent. J’ai de la chance, j’aime bien le travail que je fais actuellement, et je suis bien payée. Je me lève le matin en ayant envie d’aller au travail !
    Le principal, c’est que tu fasses quelque chose qui te plaise. C’est sûr que quand l’argent ne suit pas, ça peut être compliqué, mais je pense que le principal, c’est d’être heureux !

    J'aime

    • Didi dit :

      Pour le moment je peux me le permettre c’est vrai !! Non pas que je croule sous les liasses, mais juste que je vis seule, pas de prêts etc… C’est plus facile.

      J'aime

      • LadySo dit :

        Effectivement. Il faut en profiter. Tu ne croules peut-être pas sous l’argent, mais tu n’as pas de dettes, ça te suffit et surtout, tu fais un travail qui te plais, alors moi je dis continue comme ça !

        Aimé par 1 personne

  3. ladyelle134 dit :

    C’est super que tu aimes autant ton travail, c’est tellement important et j’en suis heureuse pour toi.

    En plus, je crois que tu as droit à un « complément de salaire » via le RSA, ou via Pôle Emploi si tu es toujours inscrite même en ayant un emploi.
    Renseigne toi, mais je suis presque sûre que tu peux bénéficier d’un petit plus financier

    Gros bisous ma Didi 🙂

    J'aime

    • Didi dit :

      Oui ma belle, le RSA devrait d’ici quelques temps me faire un complément =) Pôle Emploi ne me verse rien non, j’ai déjà vu avec eux ^^
      Des bisouuuus ❤

      J'aime

  4. Mahie dit :

    Je lis tout cela avec grand intérêt. Je me dis que c’est quand même triste que des professions hypers utiles, indispensables, enrichissantes et intéressantes soient si mal payées…et donc peu respectées…
    J’espère que tu pourras quand même gagner un peu plus dans le futur tout en restant dans le même univers parce que quand même là ça doit être difficile…
    Je suis en tous cas très heureuse pour toi que ce job te convienne si bien 🙂

    J'aime

  5. Malee Chéwie dit :

    Eh ben ma Didi , tu prêches une convertie.Le monde des boulots hyperpeuvalorisés (en attaché siouplé) mais qui font des choses énooormes!!
    Comme l’Art du blabla, je trouve moi aussi que c’est mal payé, rapport à l’investissement que ça demande, Mais tu te lèves quand même , mieux tu y vas avec le sourire ou tu te prend la tête dessus ,tu travailles pas avec des patates,et les retours de ceux pour qui tu bosses compensent le maigre chèque en fin de mois,et pour ça tu déchires .Alors j’sais pas p’têtre qu’un jour , vont reconnaitre ces professions comme elles le méritent (mwoaaaarf on peut toujours rêver),mais en attendant , hein, éclates et épanouis toi ,c’est toujours ça de pris et pi ceux qui comprennent pas ma foué…!!!Des bisous ma jolie♥

    Aimé par 1 personne

  6. albertdegouttiere dit :

    Etre aussi mal payée pour protéger et éduquer la génération qui monte, ça en dit long sur le prix que notre société accorde à l’enfance, à la transmission, à l’avenir…
    C’est courageux de tenir bon quand même!

    J'aime

Un petit mot fait toujours plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s